BOURSE et ISLAM : Comment investir quand on est musulman ? ​

Bonjour les investisseurs impactant, ici Boutaiba et bienvenue sur ma chaîne qui t’aide à reprendre le contrôle de tes finances et d’investir en accord avec tes principes éthiques et islamiques. 

On entend souvent dire quand on est musulman qu’il est difficile si ce n’est impossible d’investir en bourse pour pleins de raisons.

Et c’est frustrant d’entendre ça car je comprenais pas pourquoi on avait ces avis alors qu’il y en avait d’autres qui investissait. Alors il est bien sûr tout à fait possible d’investir en bourse et j’aimerai te donner les 5 critères pour investir halal. Et à la fin, on devinera ensemble trois exemples d’entreprises et voir si elles sont conformes ou non. 

Petite précisions, cet article s’intéresse seulement à l’investissement en bourse dans des actions long terme et pas du forex, CFD ou encore de l’immobilier et des startups qui sont le sujets d’autres articles.

Avant de commencer :

Alors j’imagine que toi aussi avant d’investir ou voulant investir en bourse tu te posais la questions de comment investir en accords avec mes principes. Pour répondre à ça, il faut déjà comprendre, qu’est ce qu’une action ?

Alors, une action ne représente qu’un titre de propriété dans une entreprise qui nous offres des droits dont la possibilité d’en tirer un rendement sous deux formes. Le premier rendement et celui que l’on obtient de notre investissement sous forme de dividende, qui n’est rien d’autre que le profit réalisé par l’entreprise. Et l’autre forme de rendement d’une action est par l’appréciation du capital.

Mais dans notre cas, pour qu’on puisse investir dans des actions conformes, il faut respecter d’autres critères.  

Alors sans plus tarder, voyons cela ensemble. 

Les 5 grands critères à suivre :

Il existe cinq critères clés qu’une entreprise doit remplir pour être considérée comme un investissement conforme. Il s’agit de standard mis en place par des instances (ex: AAOIFI) compris de plusieurs savants dans le monde, qui doivent être remplis pour que les actions d’une société soient un investissement halal.

  1. L’entreprise

La première, et peut-être la plus évidente, est simplement l’activité de la société bénéficiaire de l’investissement. Qu’on soit musulman ou non, il est facile de comprendre qu’il est illicite d’investir dans une entreprise dont les activités principales sont l’alcool, les jeux de hasard, l’armement ou encore les activités de nuit. Ce sont des choses dans lesquelles nous pouvons dire sans équivoque qu’il est illicite d’y investir sans avoir besoin d’une analyse détaillée. 

Par contre, il existe une zone légèrement plus grise d’entreprises du secteur des services financiers, comme les banques ou les assurances. Il est préférable de juger ces entreprises au cas par cas plutôt que d’avoir une politique globale, mais l’option la plus sûre avec des zones grises est d’éviter.

Enfin, l’activité de l’entreprise doit déjà être opérationnel, ce qui signifie que les actifs soient existants et que les processus commerciaux soient en cours. En d’autres termes, cela signifie que les projets d’achat de machines et d’usines ont été réalisés ; vous n’investissez donc pas simplement dans l’idée de ces actifs, ils sont maintenant tangibles et l’entreprise a commencé à fonctionner. 

Donc, si on peut cocher cette section, on passe au deuxième critère.

  1. Revenus provenant d’investissements non conformes à la charia

Le deuxième critère concerne une entreprise dont l’activité principale est conforme mais et cela dans de très nombreux cas, l’entreprise comporte également des éléments non-conformes dans son fonctionnement.  Cela peut être dû au fait qu’elle a un élément de revenu basé sur les intérêts  ou qu’elle emprunte sur les intérêts, par exemple. C’est ce que l’on appelle les revenus provenant d’investissements non conformes à la charia.

La règle générale est que la valeur des investissements de l’entreprise dans des activités haram ne doit pas dépasser 33 % de l’actif total. Ainsi, par exemple, disons que l’entreprise possède un actif total de 100 millions d’euros. La valeur de son investissement dans les activités non-conformes ne peut pas dépasser 33 millions d’euros. En outre, le revenu de ces investissements non-conformes ne peut pas dépasser 5% du revenu brut de l’entreprise. Il y a donc trois chiffres à vérifier ici : 1) les revenus des investissements non conformes à la charia ; 2) le total des actifs ; 3) les revenus bruts. Vous regardez le chiffre de 1) et voyez comment il s’additionne en % du chiffre de 2) et du chiffre de 3).

Alors pour trouver ces informations, il faudra vérifier les rapports consolidés annuels pour déterminer quel pourcentage des revenus non-conformes a été reçu et, par conséquent, donner ce même pourcentage de ses bénéfices à une organisation caritative. 

Le processus que nous venons de mentionner, selon lequel un investisseur donne une partie de ses bénéfices à une organisation caritative, est connu sous le nom de purification qui est le sujet d’un autre article. Et la dernière condition est que l’investisseur doit exprimer son opposition à ces activités non-conformes de préférence lors des assemblées générales de l’entreprise. 

  1. Ratio d’endettement

Maintenant passons aux troisièmes critères qui corresponds au ratio d’endettement de l’entreprise :

Le ratio d’endettement de l’entreprise se calcul par le montant des dettes par rapport au total des actifs de l’entreprise. La dette financière totale ne doit pas dépasser 33 % de l’actif total. 

Ce critère qui est assez simple à retenir c’est fait connaître par de nombreux investisseurs dont le plus célèbre Benjamin Graham et aujourd’hui Warren Buffet qui chacun utilise ce ratio de 33% dans la sélection de leurs actions. 

D’ailleurs, je vous invite à lire le livre de Benjamin Graham, “l’Investisseur Intelligent” si vous voulez en savoir plus. 

  1. Ratio des actifs immobilisés par rapport au total des actifs

Le 4e et avant dernier critère de selection d’actions de manière halal concerne le ratio d’actifs immobilisés par rapport à l’actif total :

Tout actif qui ne peut être converti en espèces très rapidement est dit iliquide. 

Les actions d’une société ne sont négociables que si la société possède certains actifs non liquides. Si tous les actifs d’une société sont sous forme liquide, c’est-à-dire sous forme d’argent, ils ne peuvent être achetés ou vendus qu’à leur valeur nominale, car dans ce cas, d’un point de vue islamique l’action ne représente que de l’argent et l’argent ne peut être négocié qu’à sa valeur nominale. Les actifs illiquides se trouvent généralement dans le bilan des comptes et comprennent des éléments tels que le fonds de commerce, les immobilisations corporelles, les actifs incorporels et, en gros, tout ce qui, selon vous, correspond à la définition d’un actif illiquide qui est un actif qu’on ne peut pas vendre rapidement. Pour obtenir le pourcentage, il suffit d’additionner les chiffres des actifs illiquides, de les diviser par le total des actifs et de les multiplier par 100. Vous voulez qu’il soit supérieur ou égal 33% comme statuer par une majorité des savants.  

  1. Actifs liquides par rapport à la capitalisation boursière

Enfin, le 5e et  dernier critère est celui des actifs liquides par rapport à la capitalisation boursière. 

C’est en vertu de l’un des piliers de la finance islamique selon lequel tout financement doit être adossé à un actif réel et tangible que le ratio « actif circulant/capitalisation boursière » trouve sa justification. 

Avant de décrire ce critère, permettez-moi d’illustrer la logique qui le sous-tend :

Tout d’abord, on calcul un actif liquide d’une entreprise par sa trésorerie additionnée à ses créances clients. Pour simplifier les choses, considérons les actifs liquides comme des liquidités. Dans le droit islamique, il n’est pas permis d’échanger de l’argent contre moins ou plus d’argent (comme nous l’avons vu dans le critère 4). Par exemple, il n’est pas permis que j’achète une boîte pour 40 euros, alors qu’elle contient 60 euros à l’intérieur. C’est essentiellement ce qui se passe si la valeur des actifs liquides dépasse la capitalisation boursière d’une société, où vous finissez par acheter une action qui représente en fait plus d’argent que ce que vous avez effectivement payé pour acheter cette action.

Le critère donné par les savants est donc que la valeur des actifs liquides ne doivent pas dépasser plus de 33% de la capitalisation boursière. 

 

Trois exemples d’entreprises

Maintenant qu’on a vue les 5 critères de sélection d’une actions halal, voyons maintenant trois exemples d’entreprises selon leurs catégorie. 

Tesla

La première entreprise est Tesla  qui est une société qui en partie construit des voitures et des batteries électriques avec une très grande capitalisation boursière et qui possède plusieurs actifs tangibles.

C’est ratio financier conclu que c’est une entreprise conforme.  

 General Electric  

La deuxième entreprise est General Electric est comme son nom l’indique est une entreprise dont l’activité principale est l’électricité, les énergies renouvelables mais aussi l’aviation par exemple.

GE est considéré comme non conformes car en plus de ces activités, l’entreprise a aussi une activités de service financier. 

Microsoft

Enfin, la dernière entreprise dont j’aimerai vous parler est Microsoft qui est une grande entreprise informatique et qui d’après les standards de sélection est considéré comme une entreprise douteuse. 

 

Qu’est ce qu’une entreprise douteuse ?

Une parenthèse sur les entreprises douteuses Ce n’est pas parce qu’une entreprise est “douteuse” qu’il ne faut pas investir. 

On qualifie de “douteux” le segment de revenu d’une entreprise lorsqu’il se situe dans une zone grise (c’est-à-dire une différence d’opinion des savants) ou parce que les informations récupérer ne sont pas assez adéquates pour évaluer avec confiance sa conformité à la charia. C’est pourquoi il faut bien vérifier les rapports de l’entreprise en question et prendre des décisions d’investissement conscientes, fondées sur vos valeurs personnelles.

Et vous quelles sont vos critères d’investissement en bourse ? Dites le moi en commentaire dans la vidéo.

Aussi, si vous avez apprécié cet article merci de me laisser un pouce bleu sur la vidéo qui aide grandement la chaîne et à vous abonner pour en voir d’autres. 

Dernière chose, abonnez-vous à la newsletter pour enfin donner sens à vos investissements :

Lettre d’information